Focus sur le phénomène de l’obésité infantile (2/2)

obesite infantileL’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme. Au cours des dix dernières années, le phénomène de l’obésité infantile a pris une ampleur inquiétante au niveau mondial. Aujourd’hui, environ un enfant ou adolescent sur trois est obèse ou est en surpoids. Ce taux est presque le triple de ce qu’il était en 1963, mais l’espoir est encore permis. Partout dans le monde, des initiatives sont lancées pour sensibiliser les parents et le grand public à ce problème et aider les enfants à équilibrer leur alimentation afin de prévenir cette maladie et rester en bonne santé. Pour lutter contre l’obésité infantile, il faut commencer par comprendre ses causes, ses traitements possibles et les différentes méthodes de prévention possibles. Explication.

La gestion de l’obésité infantile

Il est difficile pour tout parent de faire diagnostiquer l’obésité chez son enfant. Si vous craignez que votre enfant fasse de l’embonpoint ou qu’il soit obèse, parlez-en au pédiatre de votre enfant et demandez-lui de l’aide. Ils peuvent vous fournir des stratégies qui peuvent mener à une perte de poids et qui conviennent à votre enfant et à votre situation.

Si votre enfant a reçu un diagnostic d’obésité, vous pouvez travailler avec lui d’une manière positive pour rendre l’activité physique quotidienne plus amusante, surtout s’il n’a pas accès à l’éducation physique à l’école, et pour lui encourager à avoir de saines habitudes alimentaires. (Il s’agit notamment de prendre des mesures pour encourager des habitudes plus saines aux jours fériés traditionnels associés à la consommation de sucre, comme l’Halloween et le Pâques, tout en accordant une plus grande importance au repas à la maison, qui est une priorité générale.)

Ne sous-estimez pas le pouvoir de manger un repas fait maison autour de la table familiale. Non seulement cela encourage-t-il à passer du bon temps avec vos enfants, mais des études ont démontré à maintes reprises qu’il y a de nombreux avantages pour la santé si on mange à la maison.

Manger en famille peut prévenir l’obésité

Des chercheurs ont constatés que les personnes qui mangeaient en moyenne de 11 à 14 repas et dîners préparés à domicile chaque semaine avaient un risque 13% moins élevé de développer l’obésité et le diabète de type 2 que celles qui ne mangeaient que six repas ou déjeuners préparés à domicile. D’autres études ont établi un lien entre l’alimentation dehors la maison, surtout les repas rapides, et le surpoids ou l’obésité chez les enfants et les jeunes adultes. En effet, Il y’a plus d’un tiers des enfants et des adolescents consomment de la restauration rapide chaque jour.

«La consommation de fast-food a été liée à la prise de poids chez les adultes.» De mauvais choix nutritionnels avec des aliments caloriques ont également été associés à l’obésité infantile. De plus, on sait que les aliments de restauration rapide sont riches en sodium et en gras saturés, ce qui peut entraîner une hypertension artérielle et des maladies cardiovasculaires avec le temps.

Par contre, les aliments cuits à la maison sont souvent de meilleure qualité alimentaire et contiennent moins de sodium et de gras saturés. Dans une analyse, les chercheurs ont conclu que « cuisiner fréquemment à la maison est associé à la consommation d’une alimentation plus saine, que l’on essaie ou non de perdre du poids. »

Un certain nombre de traitements sont maintenant disponibles pour l’obésité. En plus des changements du mode de vie, ces changements comprennent les médicaments contre l’obésité et la chirurgie bariatrique (perte de poids). Bien que les changements du mode de vie, comme l’alimentation et l’exercice physique, soient une thérapie de première ligne pour tous, c’est particulièrement vrai pour les enfants. Ils peuvent ressentir des effets secondaires plus importants à cause des médicaments ou des traitements plus invasifs. Cependant, il est important de discuter de toutes les possibilités et des meilleures options pour votre enfant avec son pédiatre.

Ce qu’il faut retenir

Gardez toujours à l’esprit que l’obésité peut être traitée. Etant donné le nombre d’enfants qui ont reçu un diagnostic de surpoids ou d’obésité partout dans le monde, vous n’êtes certainement pas seul dans votre combat contre cette maladie.

Bien que le dévouement et la patience soient nécessaires pour mettre en place et respecter un plan visant à aider votre enfant dans sa lutte contre l’obésité, en fin de compte ces efforts seront payants à long terme, car ils ouvriront la voie à un avenir meilleur et plus sain pour votre enfant.

N’hésitez pas à faire confiance à un hypnothérapeute pour donner les meilleurs chances de réussite à votre plan d’action. L’hypnose s’est révélée particulièrement efficace dans la lutte contre l’obésité, notamment chez les enfants. Pour prendre rendez-vous, appelez-nous ou remplissez le formulaire de contact. Nous serons heureux de vous orienter vers le professionnel qui vous convient !