Focus sur le phénomène de l’obésité infantile (1/2)

obésité infantile 2L’obésité infantile est en augmentation depuis plus d’une décennie. Aujourd’hui, environ un enfant ou adolescent sur trois est obèse ou en surpoids. Ce taux a presque triplé par rapport au chiffre enregistré en 1963. L’obésité infantile est devenue tellement alarmante que l’OMS en a fait l’une de ses priorités à l’échelle mondiale. Les parents seront un peu soulagés d’apprendre que partout dans le monde diverses organisations prennent part à la lutte contre l’obésité infantile. Mais d’abord, en tant que parent, vous devez comprendre ce qu’est réellement l’obésité infantile, ses causes, ses traitements et les possibilités de prévention. Eléments de réponse.

Qu’est-ce que l’obésité infantile ?

Pour les enfants âgés de 2 à 19 ans, l’obésité est définie à partir de l’indice de masse corporelle (IMC). Sont considérés comme étant en situation d’obésité les enfants du même âge et du même sexe qui présentent un indice de masse corporelle égal ou supérieur au 95e percentile. Un enfant avec un IMC égal ou supérieur au 85e percentile, mais inférieur au 95e percentile, est considéré comme étant en surpoids. Pour les enfants de moins de deux ans, il n’existe actuellement aucune définition de l’obésité recommandée et acceptée à l’échelle mondiale.

Les risques pour la santé

Il existe de nombreux et sérieux risques pour la santé associés à l’obésité des enfants, à court et à long terme. Les enfants obèses sont plus susceptibles de souffrir d’hypertension artérielle et d’hypercholestérolémie, deux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires futures (maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, y compris ceux qui alimentent le cerveau).

Dans une étude, par exemple, jusqu’à 70% des enfants obèses présentaient au moins un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Les enfants obèses risquent plus de développer le diabète de type 2. En fait, l’augmentation du diabète de type 2 chez les enfants a suscité une grande inquiétude dans la communauté médicale, car le «diabète de l’enfance» n’était auparavant considéré que comme le diabète de type 1.

Aujourd’hui, avec l’augmentation de l’obésité infantile, on assiste à une véritable explosion des cas de diabète de type 2 chez les enfants. Étant donné que le diabète est également un facteur de risque important de maladies cardiovasculaires, il s’agit d’une autre maladie aux graves séquelles à long terme.

En outre, les enfants obèses sont plus susceptibles d’avoir des problèmes respiratoires, comme l’asthme et l’apnée obstructive du sommeil. Ces enfants sont également plus susceptibles d’avoir des problèmes articulaires et une maladie du foie gras qui a été associée à la cirrhose et au cancer du foie avec le temps. Enfin, comme de nombreux experts l’ont noté, l’obésité ou le surpoids dans l’enfance mène souvent à l’obésité à l’âge adulte.

Les causes de l’obésité infantile

Il est impossible d’identifier une seule cause de cette épidémie d’obésité infantile. Il s’agit plutôt d’une variété et d’une combinaison de facteurs. Diverses études ont examiné les raisons qui expliquent la hausse des taux d’obésité chez les enfants, et d’autres études sont en cours. Un mode de vie sédentaire s’est certainement avéré prédominant dans ces études. De plus, des études ont démontré que les enfants qui regardent la télévision pendant plus d’une heure par jour ont tendance à avoir un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé et une tension artérielle supérieure. Les chercheurs ont suggéré que plus de temps passé devant la télévision est associé à de mauvais choix alimentaires qui mènent à la surcharge pondérale et à l’obésité et, par conséquent, à un risque cardiovasculaire accru.

Une mauvaise alimentation avec des aliments riches en calories a également été liée à l’obésité infantile. De nombreuses études ont établi un lien entre certains comportements alimentaires, comme la consommation de boissons sucrées, et l’obésité. La consommation de boissons sucrées a suscité beaucoup d’attention et les recherches ont mis en évidence un lien entre leur consommation et l’obésité, tant chez les enfants que chez les adultes. De plus, de nombreux cliniciens notent que lorsque les enfants obèses et en surpoids suivent leurs recommandations pour réduire ou éviter la consommation de boissons sucrées, ils perdent du poids de façon fiable.

Rappelez-vous que la catégorie des boissons sucrées comprend à la fois les boissons gazeuses et les boissons aux fruits et autres jus, auxquelles on ajoute souvent plusieurs sucres. En fait, la consommation de boissons sucrées a été jugée si dangereuse pour la santé des enfants que des voix s’élèvent pour apposer des taxes supplémentaires ou des mises en garde sur ces produits.

Des facteurs génétiques entrent également en jeu dans le développement de l’obésité infantile, dont un grand nombre sont en cours d’étude ou de découverte. Par exemple, les scientifiques ont découvert que le gène FTO peut conférer une tendance à la suralimentation et au développement de l’obésité chez les adolescents.

Quelle que soit la cause de l’obésité dont souffre votre enfant, il est temps d’agir pour son intérêt. Heureusement, l’hypnose peut aider votre enfant à aller mieux en modifiant ses processus cognitifs et sensoriels et en donnant des suggestions visant à combattre les sources de l’obésité. L’hypnose agit ainsi comme une voix intérieure qui oriente l’enfant vers ce qui lui convient le mieux en matière d’alimentation, l’aidant à retrouver un poids idéal, et ce subtilement et sans qu’il ne se sente privé.

Si votre enfant est en situation d’obésité ou de surpoids, appelez-nous dès maintenant ou remplissez le formulaire de contact pour prendre rendez-vous chez l’hypnothérapeute qui vous convient.